Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 18:20

A l'occasion des élections régionales, le MEDEF normand a récemment invité les têtes de file de deux partis politiques à débattre en son sein.
Pourquoi seulement "les républicains" et le parti socialiste?

D'abord parce que, pour le MEDEF, les partis politiques n'ont de valeur que s'ils servent celles du CAC 40.
Ensuite, et à partir du critère précédent,  parce que le souci de rentabilité immédiate pousse les patrons à jouer les favoris en fonction de la cote ( les sondages) et du terrain ( la région).
Enfin parce qu'il faut bien sauver un tant soit peu la prétendue indépendance syndicale  en donnant l'impression qu'on ne met pas tous ses œufs dans le même panier.

Cela étant, Hervé Morin et Nicolas Mayer Rossignol se sont livrés à un face à face dont la presse et le MEDEF ont relevé la courtoisie mais déploré le manque de vigueur!
 Bref, on était loin du combat de classe qui vous contraint parfois à " tomber la chemise".

Il est vrai que la contreverse était quasiment impossible pour qui sait que le programme des deux candidats est foncièrement favorable au patronat à qui ils promettent des subventions en échange de créations d'emploi qui ne voient jamais le jour.

Le pouvoir régional étant par ailleurs inopérant dans le domaine sociétal - qui est pouratnt le champ de bataille privilégié de ces deux partis  au détriment des problèmes sociaux - le débat ne pouvait que tomber dans la monotonie.

Le représentant du MEDEF a toutefois tenu à signaler qu'il y avait des aspects positifs dans chacun des deux programmes respectifs. Sous entendu, que le meilleur des deux gagne au premier tour des éliminatoires, il sera bien temps de faire un choix lors du deuxième tour.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents