Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 14:32
Qui peut penser sérieusement que le salarié ne subit jamais de pression face à son employeur ?  La notion de "commun accord" est en contradiction totale avec le lien de subordination qui lie le salarié à son employeur.  Et les employeurs ont intérêt à multiplier ces supposées ruptures de contrat par "consentement mutuel" car le salarié ne peut pas saisir les Prudhommes en cas de "ruptures conventionnelles".  Quelle aubaine pour les patrons! AC

14 Sept. 2015, 19h03 | MAJ : 14 Sept. 2015

 

Le nombre de ruptures conventionnelles signées a explosé sur le mois de juillet, battant le record de l’été 2014

Le nombre de ruptures conventionnelles signées a explosé sur le mois de juillet, battant le record de l’été 2014 (AFP/PHILIPPE HUGUEN)

Le nombre de ruptures conventionnelles signées a explosé sur le mois de juillet : 33 211 ruptures de contrats (sur 35 984 demandes), selon les chiffres du Ministère du Travail publiées ce lundi. Un chiffre qui détrône le record précédent, soit 32 936 homologations (juillet 2014).
Ce système de rupture de CDI, mis en place en août 2008 par le gouvernement Fillon, connaît un succès croissant depuis son lancement.

 

Il permet à l'employeur et au salarié de rompre un CDI d'un commun accord. Le salarié concerné a ainsi accès à l'assurance chômage - ce qui n'est pas valable en cas de démission ou avec certains types de licenciements.

En 2009, quelque 15 899 consentements mensuels ont été signés en moyenne. Six ans plus tard - sur les sept premiers mois de 2015, la moyenne mensuelle s'élève à 28 471.

Une croissance qui s’est maintenue en dépit de l’entrée en vigueur, en juillet 2014, d'une nouvelle convention d'assurance chômage : les salariés touchant d'importantes indemnités de départ «supra-légales» en cas de rupture conventionnelle doivent désormais attendre jusqu'à 180 jours pour toucher leur allocation, au lieu de 75 jours auparavant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents