Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 septembre 2015 7 20 /09 /septembre /2015 14:51
35 heures : deux employés et ouvriers sur trois veulent les garder

16 Sept. 2015, 06h38 | MAJ : 16 Sept. 2015, 07h40

Sur Le Parisien

 
Les Français restent attachés aux 35 heures, selon un sondage Viavoice pour Libération.
Les Français restent attachés aux 35 heures, selon un sondage Viavoice pour Libération. (LP/OLIVIER CORSAN)

Un peu plus de la moitié des Français (52%) veulent rester aux 35 heures. Selon un sondage Viavoice* dévoilé ce mercredi matin par Libération, 40% en revanche ne le souhaitent pas.


A gauche, la proportion des défenseurs des 35 heures est bien supérieure. Les électeurs de gauche sont en effet 72% à être favorables à leur maintien (cela monte à 81% chez les électeurs du Front de gauche). Un chiffre que les détracteurs d'Emmanuel Macron, qui avait eu des propos contre les 35 heures à l'université d'été du Medef fin août, ne manqueront pas de lui répéter.

Les employés-ouvriers sont plus nombreux (68%) que les cadres (53%) ou encore les artisans (22%) à se prononcer pour un maintien de ce temps de travail instauré par le gouvernement de Lionel Jospin.

Enfin, une autre question du sondage de Libération pourrait alerter le gouvernement, qui planche actuellement sur la réforme du droit du travail, inspiré notamment par la récente remise du rapport Combrexelle. Dans ce texte, il est conseillé de donner une plus grande place aux accords d'entreprise par rapport aux codes du travail. Or, 54% des électeurs de gauche seraient opposés à ce projet. Mais la question dévoile de fortes divisions au sein de la gauche. En effet, au Front de gauche (66%) et chez EELV (61%), les sympathisants sont très largement défavorables à cette idée, mais au PS, seuls 47% désapprouvent l'idée, quand 51% y sont favorables. La droite, elle, plébiscite très largement cette éventualité (67%).

Récemment, dans un sondage CSA pour Les Echos, 71% des Français se disaient prêts à ce que les entreprise fixent la durée du temps de travail aux moyens d'accords avec les salariés. A noter que dans ce même sondage, les Français se disaient prêts à un assouplissement du temps de travail.

* sondage Viavoice réalisé du 2 au 7 septembre en ligne, auprès de 998 personnes de 18 ans et plus.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents