Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 16:53
Expulsées d’Israël, une fois encore

AFPS 68, mardi 28 avril 2015

© L'alsace

Christiane Peterschmitt, bouquet à la main, et Ilham Nouari, à sa droite, à leur retour d’Israël, hier à l’EuroAirport. Photo L’Alsace/Nadine Muller

Pour la deuxième année consécutive, des membres de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS) ont été expulsés d’Israël après quatre jours de détention. Partis jeudi dernier, Guy Peterschmitt, le président de l’AFPS 68, son épouse Christiane et Ilham Nouari, toutes deux membres de l’association, ont atterri à l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Ils devaient se rendre dans le village de Wadi Fukin, en Palestine, pour participer à un programme de coopération pour le développement rural et procéder à la réception des travaux de la phase finale d’un projet d’irrigation.

Mais à peine leur avion a-t-il touché le sol israélien que les trois membres de l’AFPS ont été interpellés et placés en centre de rétention. Pourtant, Guy Peterschmitt avait avec lui une lettre officielle du consulat français pour la mission qui conduisait le groupe en terres palestiniennes, dans un objectif de solidarité. Dimanche, tous trois sont passés du centre de rétention au tribunal de première instance de Jérusalem. Guy Peterschmitt « a été considéré comme un activiste qui touchait à la sécurité d’Israël, à l’ordre public », explique son épouse Christiane. Mais ce dernier a tout de même été autorisé à poursuivre sa mission en Palestine.

Christiane et Ilham ont, quant à elles, été expulsées du pays au motif qu’elles n’avaient pas fait de demande préalable d’autorisation d’entrée sur le sol israélien. « Un enfermement » « Ces agissements obligent le gouvernement français à une réaction officielle ferme auprès des autorités israéliennes. La France ne peut se soustraire à sa responsabilité de protéger les droits de tous ses ressortissants, a fortiori quand c’est le fait d’un État qui piétine en toute impunité le droit international », s’est insurgée Aline Parmentier, secrétaire du PCF 68, auquel certains membres de l’AFPS adhèrent, et présente hier à l’EuroAirport pour le retour de Christiane et Ilham.

D’autres membres de l’AFPS avaient tenu à être présents également, pour montrer « tout leur soutien ». « L’attitude et la politique du gouvernement israélien sont répressives et il multiplie les interdictions d’entrée sur son territoire. Il y a un emballement politique, un enfermement d’Israël, et nous redoutons que ça s’accentue encore », a lancé Noëlle Casanova, responsable de la Ligue des droits de l’homme section Mulhouse et de la coordination Mulhouse-Palestine, également présente à l’EuroAirport. En attendant, Christiane Peterschmitt et Ilham Nouari retenteront leur chance l’an prochain.

Deux jeunes Lillois, Meïssa B et Tofayl K, adhérents de l’AFPS Nord-Pas de Calais, qui se rendaient à Naplouse, ville palestinienne jumelée avec Lille, ont été refoulés mardi, 28 avril 2015, de l’aéroport israélien de Tel Aviv, qui est le seul permettant (...) 
 
Commentaires : Colonisation, expulsions des arabes israëliens de leur maison, enfants maltraités ou emprisonnés, les dirigeants israëliens se moquent des résolutions de l'ONU ou des lettres des pays européens.  Il serait temps que la France boycotte les produits israéliens venus des territoires colonisés, les entreprises israéliennes qui s'y sont installées et cessent de laisser des entreprises françaises collaborer avec ces dernières.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents