Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 15:10
Scandale SIEMENS / OTE : procès pour 64 suspects, dont 13 Allemands

Dix ans après la découverte du scandale, les juges ont finalement pris la décision de renvoyer 64 suspects en procès concernant des versements de pots de vin par le géant allemand Siemens.


 

siemens-482043_1280

Parmi les 64 suspects, 13 sont des ressortissants allemands, cadres de la société mère. Selon la décision des juges, SIEMENS aurait versé une estimation de 70 millions d'euros pour décrocher un contrat et pour numériser le réseau de télécommunications public grec de l'époque, OTE. Le contrat "Convention 8002" avait été signé en 1997.

Parmi les suspects, l'ancien homme fort de SIEMENS HELLAS, Michalis Christoforakos, qui s'est enfui en Allemagne et que les autorités allemande avaient refusé d'extrader vers la Grèce sur demande des autorités grecques.

Les accusations font référence à du "blanchiment d'argent" et à de la "corruption active et passive".

Theodoros Tsoukatos, conseiller de l'ancien premier ministre Kostas Simitis (lire ou relire le Simistan : le conseil des experts en finance qui gouverne la Grèce depuis 30 ans), est également sur ​​la liste des suspects. "Tsoukatos semble avoir distribué 1.000.000 Deustche Mark et a maintenu que les fonds se sont retrouvés dans les comptes du PASOK".

Les autres suspects sont des cadres supérieurs de la filiale grecque de Siemens, ainsi que des ressortissants allemands qui auraient approuvés les pots de vin et les paiements à la Grèce.

Dans leur décision, les juges ont acquitté 80 autres personnes.

Le seul politicien grec ayant jusqu'à maintenant été condamné en relation avec ce scandale est l'ancien ministre des Transports Tasos Mantelis, qui a reçu trois ans de prison avec sursis en 2011 après avoir été reconnu coupable d'avoir accepté des paiements de 450 000 Deutsche Marks (230 000€) de Siemens entre 1998 et 2000.

Source : keeptalkinggreece.com

Partager la publication "Scandale SIEMENS / OTE : procès pour 64 suspects, dont 13 Allemands"

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents