Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACTION COMMUNISTE

 

Nous sommes un mouvement communiste au sens marxiste du terme. Avec ce que cela implique en matière de positions de classe et d'exigences de démocratie vraie. Nous nous inscrivons donc dans les luttes anti-capitalistes et relayons les idées dont elles sont porteuses. Ainsi, nous n'acceptons pas les combinaisont politiciennes venues d'en-haut. Et, très favorables aux coopérations internationales, nous nous opposons résolument à toute constitution européenne.

Nous contacter : action.communiste76@orange.fr>

Rechercher

Humeur

Chaque semaine, AC attribue un "roquet d'or" à un journaliste qui n'aura pas honoré son métier, que ce soit par sa complaisance politique envers les forces de l'argent, son agressivité corporatiste, son inculture, ou sa bêtise, ou les quatre à la fois.

Cette semaine, sur le conseil avisé de la section bruxelloise d'Action communiste, le Roquet d'Or est attribué  à Thierry Steiner pour la vulgarité insultante de son commentaire sur les réductions d'effectifs chez Renault : "Renault fait la vidange"...  (lors du 7-10 du 25 juillet).


Vos avis et propositions de nominations sont les bienvenus, tant la tâche est immense... [Toujours préciser la date, le titre de l'émission et le nom du lauréat éventuel].

 

 
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 00:28

Petro Simonenko, secrétaire du parti communiste d’Ukraine « à quoi peut-on s’attendre de l’Ukraine après le 15 février? »

Pyotr-Simonenko

Déclaration  de Simonenko, le secrétaire du parti communiste d’Ukraine

Dans quelques heures devrait débuter le cessez-le-feu et cesser les massacres de civils dans le Donbass. Toutefois, si l’on exclut les rangs de l’armée régulière de l’Ukraine (conscrits, les victimes de diverses mobilisations obligées d’aller sur le front), à Kiev, on respire un air différent. Les Groupes néo-fascistes tels que le Pravyj Sektor ont ouvertement déclaré qu’ils n’acceptaient pas ces accords. Les autres bataillons ont manifesté leur désaccord  et Poroshenko, allant même jusqu’à mettre en cause l’accord à la présidence du palais présidentiel.


« Avant tout, le Président et le premier ministre Yatsenjuk et Poroshenko et les membres des représentants de groupes paramilitaires au sein de la coalition au pouvoir ont exprimé leur mécontentement concernant les résultats de la réunion à Minsk. Les Membres de groupes paramilitaires ont clairement dit que les miliciens payés par les oligarques n’ont pas l’intention de cesser le feu. »

Simonenko ajoute : « Bien sûr, la perspective d’une guerre dans son espace effraie l’Union européenne et elle a des intérêts directs dans une solution pacifique et la résolution du conflit  fratricide en Ukraine. En revanche, depuis le début de la guerre, beaucoup de politiciens fiables et expérimentés ont caractérisé sans équivoque ce conflit comme une guerre pour l’hégémonie des États-Unis, dans le but d’affaiblir l’Europe et la Russie, d’étendre l’expansion de l’OTAN vers l’est, jusqu’à ce que soit répandu le sang du dernier soldat ukrainien " .


« Le Président Poroshenko, s’il est vraiment le Président de l’Ukraine et pas une marionnette de Washington, devrait lancer  immédiatement un appel au peuple, dire  qu’il est prêt à assumer ses responsabilités et à agir en tant que garant  des accords de Minsk de la part de l’Ukraine. Les gens ont besoin de savoir qui est responsable si ne s’arrête pas l’effusion de sang " – a affirmé le dirigeant du parti communiste d’Ukraine Petro Simonenko.

 

Ces derniers jours, le parti communiste d’Ukraine a publié un communiqué de presse avec les noms et les responsabilités des dirigeants communistes persécutés par le régime à Kiev.

– Le premier Secrétaire du PCU Svyativsky district (Lugansk), V.M. Prin ‘, chargé de l’organisation du référendum en Svatovo pour la Constitution de la République populaire de Lugansk. Arrêté par le Service de sécurité ukrainien (SBU).

– Le premier Secrétaire de la Lugansko de Stanychno-comté de PCU (Lugansk) v. i. Archipov, chargée d’organiser le référendum dans le territoire du district Stanychno-Lugansko à la Constitution de la République populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

-Le premier Secrétaire de la PCU Stahanivski district (Lugansk) v. Zh. Sinyaev, accusé d’organiser un référendum dans le district de Stahanivski pour la Constitution de la République populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

-Le premier Secrétaire de la PCU Bilovodsky district (Lugansk), S.V. Fedorova, accusé d’organiser le référendum dans le district de Bilovodsky pour la Constitution de la République populaire de Lugansk. Arrêté par le SBU.

-Le premier Secrétaire de la PCU de Lyssytchansk district (Lugansk) T.O. Vinnik, chargée d’organiser le référendum dans le district de Lyssytchansk pour la Constitution de la République populaire de Lugansk, pour organiser la résistance militaire contre les forces armées de l’Ukraine, ainsi qu’un commandant de la milice populaire. L’objet de recherches par l’UDF.

-Le premier Secrétaire de la PCU Markivsky district (Lugansk) n. t. Danylchenko, chargée d’organiser le référendum dans le district de Markivsky pour la Constitution de la République populaire de Lugansk. L’objet de recherches par l’UDF.

-Le premier Secrétaire du district PCU Troitsky (Lugansk), m.m. Girard, chargée d’organiser le référendum dans le district de Troitsky pour la Constitution de la République populaire de Lugansk. L’objet de recherches par l’UDF.

-Oleksandr accusé Anatoliyovich Baranov (PCU de Tcherkassy, la région de Tcherkassy) d’implication dans le soulèvement dans la ville de Donetsk contre le coup d’État Euromaidan, pour l’organisation de la révolte de la Berkut à Donetsk, dans l’organisation d’un important trafic d’armes en Donetsk, il animait un groupe sur Facebook appelé « Antimaidan » et pour avoir soutenu la création de la République populaire de Donetsk.

-Les dirigeants locaux de PCU Dnepropretovsk, Sergueï Tkatchenko et Denis Timofeev, accusés de propagande séparatiste en Dneepropretovsk et de possession d’armes. Arrêté par le SBU.

– Les Chefs de district de Konstayntinivski (Donetsk), sont actuellement détenus sans inculpation par l’UDF, et personne ne sait où ils sont maintenant détenus.

Source : Matériel Bureau de presse de PCU et Solidnet.org

 
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents